Un beau jour on décide de partir au Maroc

Et comme les marins qui hissent le grand foc

On prépare gaiement notre beau camping car.

Il faut qu’il soit fin prêt, le jour du grand départ.

On consulte, bien sûr, encore les forumistes

Qui vers un bel endroit nous mettrons sur la piste.

On espère des réponses aux questions que l’on pose

Avide de savoir, du moins je le suppose,

Comment vivre trois mois en terre africaine

Quand on frise et dépasse souvent la soixantaine.

Et puis c’est enfin l’aube, celle du grand saut;

La carte déjà prête et la bouteille d’eau

On est déjà là-bas, qui deviendra ici

Demain ou dans trois jours, veni, vidi, vinci.

Et puis on parle aux vieux, je veux dire aux anciens

Qui prodiguent conseils, astuces et créent des liens.

Très vite on s’émancipe, on ose le détour,

Car l’aventure est là, il faut lui dire bonjour.

Découvrir une route, changer d’itinéraire

Etre très courageux, sans être téméraire.

Et l’on découvre alors, et c’est pure beauté,

La chaleur torride, et le ciel étoilé,

Les chameaux, les bédouins et leurs tentes berbères,

Les gazelles Dorcas et le sirli si fier,

Les dunes aussi changeantes que la mer peut l’être

Pareilles à des mirages que l’on voit apparaître;

Ailleurs c’est un berger, plus loin c’est un enfant,

Des troupeaux de moutons qui paissent indolents.

Et voilà qu’on se prend à aimer cette terre,

Ce Maghreb profond et son peuple berbère.

Et maintenant on l’aime, on sait qu’on reviendra

Et comme le bon Rachid on s’écrie: « Inch’Allah »

Accueil
Camping
Diaporama
Emplacements
Restaurant
Plan d'accès
Plan du camping
Environnement
Tarifs
Contact
Un peu de poésie
B & B
Vidéo
Voyages en Corse
Pistes du Maroc
Notre premier départ
© 2018 Paul GRIMALDI-ORSINI